Pages

samedi 2 novembre 2019

Un faucon pèlerin juvénile passe un week-end à l'incinérateur des Carrières

En fin d'après-midi du samedi 19 octobre j'ai découvert un faucon pèlerin juvénile à l'incinérateur des Carrières du côté de la piste cyclable en compagnie de 2 corbeaux pas très contents de sa présence. Le juvénile a fini par être expulsé par un autre faucon pèlerin, adulte celui-là. Le lendemain en fin d'après-midi le juvénile était cependant de retour, pour tenter d'attraper un pigeon puis pour en dévorer un. Je n'ai plus réussi à le revoir par la suite. Il pourrait s'agir d'un juvénile en migration qui a fait une halte à Montréal pour reprendre des forces, ou bien le juvénile a reçu un autre message du faucon pèlerin adulte et s'est déplacé. Si vous voyez un faucon pèlerin à l'incinérateur des Carrières ou dans le secteur, merci de me le signaler par courriel (falcoUrbanis@gmail.com) ou via Facebook.

Faucon pèlerin juvénile (20 octobre)

Observations du 19 octobre

Le faucon pèlerin juvénile et les 2 corbeaux

Cet après-midi là j'étais passé chez Lozeau pour récupérer une commande et tant qu'à être dans le quartier j'ai décidé d'aller jeter un coup d’œil à l'incinérateur des Carrières. De loin j'ai pu apercevoir et entendre les corbeaux (un couple de corbeau avait niché avec succès sur une des cheminées ce printemps).  Quand je suis arrivé en face de l'incinérateur, 2 oiseaux venaient juste de se percher sur le toit de l'incinérateur. A priori les 2 corbeaux sauf que l'un d'eux semblait un peu moins noir que l'autre... En le photographiant j'ai découvert avec surprise que c'était un faucon pèlerin juvénile!

Lorsque la photo ci-dessus a été prise à 16h18, le 2ième corbeau était également perché sur l'incinérateur, à une certaine distance à droite du faucon pèlerin.

Alors que je tentais de trouver un meilleur point d'observation, les corbeaux se sont mis à crier et j'ai constaté que les 3 oiseaux s'étaient envolés. Je serais incapable de décrire en détails la scène assez spéciale à laquelle j'ai assisté mais une chose dont je me souviens, c'est le faucon pèlerin juvénile qui coursait un pigeon à basse altitude au-dessus des voies ferrées, lui-même poursuivi par un des corbeaux. Le faucon a passé comme une flèche près de moi et s'est perché sur le garde-fou du toit de l'incinérateur.


Quelques minutes plus tard un corbeau lui a ravi ce perchoir dans ce qui ressemblait au jeu de la tag.

Le faucon est revenu un peu plus tard profitant que le corbeau était occupé avec un écureuil (voir ci-dessous).



Agressivité des corbeaux face aux pigeons et à un écureuil 

Peut-être en raison de leur frustration vis-à-vis du faucon, les corbeaux semblaient s'attaquer aux pigeons perchés sur le mur ou en vol à proximité, et même à un écureuil. Lors d'une de ces attaques, j'ai bien cru que le corbeau avait réussi à attraper un pigeon puisque celui-ci ne s'était pas envolé. Et pour cause, c'était en fait un écureuil! (c'était la première fois que je voyais un écureuil à cet endroit). L'écureuil a réussi à esquiver l'attaque en se déplaçant sur la rainure mais sa position était très précaire: trop haut pour sauter et s'il avait essayé de grimper ou de descendre en s'agrippant à la paroi il aurait fait une cible facile. Il s'est réfugié derrière la cheminée Est mais il y a été rejoint par les 2 corbeaux. Après plusieurs minutes les 2 corbeaux sont réapparus et se sont envolés mais je n'ai plus revu l'écureuil.

L'écureuil sur le point de disparaitre derrière la cheminée Est


Intervention d'un faucon pèlerin adulte

Vers 16h34 le faucon pèlerin juvénile s'est perché plus en hauteur, sur la cheminée ouest.

Les photos prises à cette occasion ont permis de constater que le juvénile n'était bagué à aucune des pattes, ce qui permet d'exclure qu'il provenait du nid de l'université de Montréal ou qu'il a fait un séjour à l'UQROP.

Vers 16h37, un faucon pèlerin adulte surgi de nulle part a sèchement délogé le juvénile. On pouvait entendre à cette occasion les forts tsioups ainsi que le cri d'alarme des pèlerins, en plus des cris de protestation du corbeau qui était perché sur la cheminée un peu plus bas que le juvénile. Le faucon pèlerin adulte est ensuite allé se percher sur la plateforme qui abritait le nid de corbeau au moment de la découverte des faucons pèlerins en 2014, presque tout en haut de la cheminée Est.


Faucon pèlerin adulte après avoir chassé le juvénile

L'adulte  a disparu entre 16h56 et 16h59. Je n'ai plus revu le juvénile. À signaler également la présence - probablement illégale -  de 2 humains sur le toit de l'incinérateur autour de 16h51. Il s'est passé décidément beaucoup de choses à l'incinérateur cet après-midi là!

L'adulte était-il Éole?

Le faucon pèlerin adulte a agi comme si l'incinérateur lui appartenait. Or le dernier propriétaire pèlerin connu de l'incinérateur est Éole (avec sa compagne Eve il a tenté sans succès d'y nicher en 2014; en 2015 le couple a déménagé in extremis à l'église St-Marc mais a ramené ses petits à l'incinérateur dès qu'ils étaient capables de voler;  en 2016 ils ont eu 2 fauconneaux à l'incinérateur; depuis 2018 le couple niche à l'Université de Montréal).  Je n'ai malheureusement pas pu voir si le faucon qui a chassé le juvénile était bagué, ni a fortiori lire l'éventuelle bague. Par contre ce que l'on sait, c'est qu'Éole était en mesure de voir ce qui se passait à l'incinérateur cet après-midi là. En effet la caméra du nichoir de faucon de l'université de Montréal a enregistré sa visite à 16h20 sur le perchoir du nichoir d'où les cheminées de l'incinérateur sont visibles. Il est parti dans cette direction quelques instants plus tard.
Éole à l'Université de Montréal à 16h20 (crédit: fauconsudem.com)
Il serait intéressant de documenter la présence d'Éole à l'incinérateur des Carrières pour confirmer cette hypothèse. Si ce n'est pas Éole, cela pourrait suggérer que l'incinérateur des Carrières a un nouveau propriétaire. Rappelons à ce propos que Éole n'est pas le seul faucon pèlerin né à l'université de Montréal à avoir été observé à l'incinérateur des Carrières: il y a aussi eu David en 2015.

 

Observations du 20 octobre

Pas de faucon entre 10h et 11h30

J'y suis retourné une première fois le lendemain matin 20 octobre de 10h à 11h30, sans revoir de faucon. Par contre les 2 corbeaux sont arrivés et se sont livrés à une sorte de séance d'épouillage, un corbeau picotant sans interruption pendant au moins 10 minutes le plumage de l'autre, qui semblait plutôt apprécier.



15h40: présence d'un faucon

J'ai été plus chanceux en après-midi. Alors que j'approchais de l'incinérateur j'ai vu un corbeau s'éloigner en croassant ainsi qu'un autre oiseau non identifié. À 15h43, aucun doute: c'était bien un faucon qui volait au-dessus de l'incinérateur et qui a disparu vers la rue des Carrières. Je ne peux pas affirmer cependant que c'était un faucon pèlerin.

16h28: attaque du faucon pèlerin juvénile sur les pigeons

À 16h28 l'irruption d'un faucon près de la façade arrière de l'incinérateur provoque l'envol précipité de tous les pigeons qui y étaient perchés. Le faucon se perche sur le garde-fou de la passerelle circulaire à mi-hauteur de la cheminée Est, ce qui me permet de l'identifier  comme un pèlerin juvénile.

Il s'envole à 16h31 et disparait du côté de la rue des Carrières.

16h53: retour du juvénile avec une proie 

J'ai attendu un moment sur la piste cyclable puis je suis passé sur la rue des Carrières. À 16h53 le juvénile est arrivé de la direction du boulevard Rosemont avec une proie et s'est perché sur un garde-fou de la façade Est de l'incinérateur.


Puis il s'est mis à manger.


À 17h04 un humain apparait brusquement au coin de la façade, ce qui provoque le départ précipité du juvénile montré par la vidéo. Le faucon tente de mieux assurer sa prise sur la proie en vol mais celle-ci lui échappe et tombe sur la rampe qui permettait aux camions d'accéder à l'incinérateur.  Manifestement il y avait quelque chose sur cette rampe qui l'inquiétait puisqu'il a passé 4 longues minutes à tourner en rond au-dessus avant de se risquer d'abord à se poser sur le garde-fou (à 17h08) puis à tenter une récupération (17h11). Pendant qu'il hésitait ainsi un petit faucon est arrivé (faucon émerillon à en juger par le cri mais je peux me tromper) mais est vite reparti.

Faucon pèlerin juvénile en vol (17h08)

Faucon pèlerin juvénile sur le garde-fou de la rampe (17h09)

Je n'ai pas vu le faucon pèlerin juvénile repartir donc j'ignore s'il a pu récupérer la proie ou s'il a terminé son repas sur la rampe. Chose certaine il était en vol moins de 3 minutes après sa tentative de récupération. Il a volé pendant quelques instants dans le secteur à altitude relativement basse avant de traverser les voies ferrées et de s'éloigner vers l'Est. Il était alors 17h15 et je ne pouvais pas rester plus longtemps.

Tentatives infructueuses d'observation

Le 21 octobre j'étais présent à l'incinérateur de 16h45 à 18h25. À 17h11 j'ai remarqué depuis la rue des Carrières un faucon tout en haut d'un des mâts d'éclairage du parc Père Marquette.
Malheureusement avant que j'ai pu me rapprocher pour identifier l'espèce le faucon a lancé une attaque dans la direction opposée à l'incinérateur, vers la rue Bellechasse. Mais le 28 octobre vers 15h15, c'était un faucon émerillon qui était perché sur ce même perchoir.
Faucon émerillon, parc Père Marquette, 28 octobre

J'ai également tenté en vain de revoir le faucon pèlerin juvénile ou l'adulte le  jeudi 24 octobre de 9h50 à 10h45, le samedi 26 octobre de 8h à 10h et le lundi 28 octobre de 14h40 à 16h10, en plus de courts passages le 24 octobre vers 16h45 et le 31 octobre vers 12h20.





















dimanche 15 septembre 2019

Dodo à l'Oratoire Saint-Joseph pour 4 faucons pèlerins

Cet article a été publié le 24 novembre 2019. Aucun juvénile de l'Université de Montréal n'a été revu à ma connaissance à cette date.
 
Le 11 août 2019 au soir, 2 faucons pèlerins juvéniles se préparent à passer la nuit sur des ornements de la façade avant de l'Oratoire Saint-Joseph. Les 2 adultes font de même mais sur une autre façade.  Le 15 août un seul juvénile est présent à l'Oratoire au coucher du soleil. Le 17 août seuls les 2 adultes dorment à l'Oratoire. À ma connaissance aucun juvénile né à l'Université de Montréal cette année n'a été revu après le 15 août.

Quelques mots de contexte: 4 jeunes faucons pèlerins étaient nés à la fin du mois de mai dans le nichoir installé sur la tour de l'Université de Montréal. Bagués le 12 juin, ils ont effectué leurs premiers vols entre le 26 et le 30 juin. À partir du 12 juillet les juvéniles commencent à être observés à l'Oratoire Saint-Joseph. Le 30 juillet le nombre de juvéniles passe à 3 après le décès de Porthos suite à une collision avec un avion.
Le nichoir a été installé sur la tour de l'université en 2008 à l'initiative d'Eve Belisle, qui a également mis sur place le site Faucons UdeM avec 2 caméras ainsi qu'une page Facebook pour les nouvelles récentes.

L'heure du coucher du soleil à Montréal peut être obtenue via la calculatrice du Conseil National de Recherche du Canada. Voici quelques résultats: 7 août = 20h15; 15 août = 20h03; 23 août = 19h49; 1er septembre = 19h33.

 

7 au 11 août 2019: 2 juvéniles choisissent de dormir à l'Oratoire

7 août

Un fauconneau est présent sur la tour de l'Université de Montréal jusqu'à 19h55, moment où il disparait en criant. Les cris suggèrent qu'un autre faucon est venu le chercher.

8 août

Le 8 août je décide de surveiller l'Oratoire Saint-Joseph en fin de journée.  En après-midi j'avais observé Athos sur une corniche de l'Oratoire. À partir de 20h28 (donc après le coucher du soleil) depuis Queen Mary j'observe 2 faucons pèlerins voler autour de l'Oratoire en poussant des cris de juvénile. Ils étaient toujours en vol à 20h35. Puis ils ont semblé se poser sur la façade avant de l'Oratoire.  Compte tenu de l'heure déjà avancée j'ai décidé de ne pas monter à l'Oratoire. J'ai quitté à 20h41.

9 août

Le 9 août, un juvénile est présent sur une corniche de l'Oratoire de 18h37 à 19h31, moment où il s'envole en direction de l'Université de Montréal. À 19h40 un faucon passe en vol au-dessus de l'Oratoire mais je ne réussis pas à déterminer l'espèce.  À 20h07 un juvénile est perché sur un ornement de la façade Avant de l'Oratoire.
À 20h31 un 2ième juvénile arrive sur la façade Avant.  La photo suivante montre la position des 2 juvéniles à 20h37.


11 août

Le 11 août à 19h51 depuis le chemin Queen Mary j’aperçois un faucon pèlerin se percher sur la façade sud-ouest  de l'Oratoire. Arrivé en haut je trouve 2 faucons pèlerins de part et d'autre de l'ornement central. Surprise: ce sont 2 adultes, donc présumément Éole et Eve (ou Eve et Éole). Le 9 août à 20h28 je n'avais remarqué aucun faucon à cet endroit.
2 faucons pèlerins adultes de part et d'autre de l'ornement central de la façade sud-ouest



Adulte de gauche

Adulte de droite
Pourtant j'avais entendu un cri de juvénile! À 20h04 j’aperçois un 3ième faucon en vol. À 20h10, après avoir renoncé à identifier les adultes, je découvre 2 juvéniles sur des ornements de la façade Avant de l'Oratoire (façade nord-ouest).  À 20h21 les 2 juvéniles sont sur l'ornement droit.
2 juvéniles sur l'ornement droit de la façade Avant
J'ai examiné les autres façades de l'Oratoire pour tenter de localiser le 3ième fauconneau mais sans succès. Les 4 faucons étaient toujours présents à 20h44 quand j'ai quitté.

 

15 août: 1 seul juvénile présent

Le 14 août, entre 19h48 et 20h21, un faucon pèlerin a rejoint le perchoir où j'avais vu les 2 adultes le 11 août. Je n'ai en revanche ni vu ni entendu de juvénile.

Le 15 août, à mon arrivée à 19h31 un adulte était déjà présent à droite de l'ornement central de la façade sud-ouest de l'Oratoire. À 20h je remarque depuis l'Oratoire la silhouette d'un faucon sur la tour de l'Université de Montréal. 6 minutes plus tard la silhouette n'est plus visible et un juvénile arrive en vol à l'Oratoire et se pose sur l'ornement gauche de la façade Avant.

Il s'est ensuite perché sur l'ornement central puis a sauté à gauche où devait se trouver un petit restant de repas puisqu'il s'est mis à manger. Il s'est ensuite blotti contre l'ornement, vraisemblablement pour passer la nuit. 
Juvénile sur l'ornement central de la façade avant - 15 août
J'ai quitté à 20h37 après avoir vérifié que l'adulte était toujours sur la façade sud-ouest.

 

17 au 23 août 2019: seuls les adultes dorment à l'Oratoire

17 août

À mon arrivée à 19h10 un adulte est déjà présent à gauche de l'ornement central. Un autre faucon arrive à 20h08 et se place à droite de l'ornement. Des vocalises se font entendre pendant quelques instants. Les 2 faucons étaient toujours présents à 20h34 quand j'ai quitté.
Les 2 adultes à 20h11 le 17 août

18 août

Je décide de surveiller la tour de l'Université de Montréal en fin de journée au cas où un juvénile viendrait y dormir. À 16h02 Eve arrive sur la tour où un adulte est déjà perché, on entend de forts tsioups et j’aperçois du coin de l’œil un 3ième oiseau en vol. Malheureusement j'ignore si ce 3ième oiseau était un faucon pèlerin. Eve s'est envolée peu après le coucher du soleil mais dans la direction opposée à l'Oratoire.

19 août 

À 19h39 un adulte bagué est déjà présent à gauche de l'ornement central: il s'agirait donc d'Éole.
Un autre adulte est perché sur une corniche. À 20h12 cet autre adulte (très certainement Eve) vient se placer à droite de l'ornement central.

21 août

À  20h40 on devine une présence à gauche de l'ornement central mais rien n'est visible à droite. Auparavant j'avais examiné la tour de l'université sans succès.

 

23 août

À 19h18 un adulte arrive et se perche à droite de l'ornement central.  À 19h27 je remarque qu'il y a un 2ième faucon sur la croix de l'Oratoire. À 19h48 il rejoint la gauche de l'ornement.
Les 2 adultes à 19h51 le 23 août

Fin août - début septembre 2019: les adultes cessent de dormir à l'Oratoire

Il n'est pas clair quand exactement les faucons pèlerins adultes ont cessé de dormir à l'Oratoire Saint-Joseph.
  • Tel qu'indiqué plus haut le 23 août les 2 adultes étaient présents de part et d'autre de l'ornement central de la façade sud-ouest de l'Oratoire en fin de journée. 
  • Le 2 septembre à 20h aucun faucon n'y était présent.  
  • Le 3 septembre un faucon pèlerin est présent à 19h48 à l'église Saint-Jean-Baptiste, une église qu'Eve a souvent utilisé pour dormir.
  • Le 6 septembre à 19h27 les 2 faucons sont présents à l'église Saint-Jean-Baptiste.

Conclusions

Ce n'est pas nouveau que des faucons pèlerins adultes dorment à l'Oratoire Saint-Joseph et il est permis de penser que des fauconneaux y ont également dormi. Mais c'était la première fois que je voyais les (2) adultes et des juvéniles utiliser simultanément l'Oratoire comme dortoir. Je n'avais rien vu de tel non plus aux autres sites. À cette période de l'année on peut imaginer qu'il existe des tensions entre les 2 groupes du au fait que les adultes fournissent moins de nourriture aux juvéniles. Et bien que je n'ai rien observé qui aille dans ce sens, il est possible aussi que les adultes aient passé le message que l'Oratoire leur appartenait. Se pourrait-il que cette présence des adultes ait incité les juvéniles à aller dormir ailleurs?

Quelques observations des années passées:
  • Spirit était connue pour dormir à l'Oratoire, notamment durant une partie de l'hiver.
  • Le 30 août 2014 un juvénile était perché sur le lanterneau de l'Oratoire peu après le coucher du soleil. Le 16 septembre un juvénile (apparemment Mistral) s'est envolé de l'Oratoire au coucher du soleil. Finalement le 20 septembre à 18h49 un faucon s'envolait du lanterneau. Un adulte semble avoir dormi à l'Oratoire durant cette période (observation du 14 septembre, vraisemblablement Spirit). 
    Juvénile à l'Oratoire Saint-Joseph le 16 septembre 2014 à 18h55
  • Le 22 septembre 2017 j'observe 2 adultes à l'Oratoire Saint-Joseph. Celle qui semblait être Eve (aucune bague visible) était toujours présente sur un ornement de la façade Avant à 20h17 quand j'ai quitté alors que l'individu bagué a quitté à 19h06.
  • En 2018, à partir du 13 septembre je commence à observer un faucon pèlerin en fin de journée à l'Oratoire (je n'avais pas surveillé cet endroit en fin de journée avant). Le 17 septembre, les 2 faucons y sont présents au coucher du soleil. Le 20 septembre un faucon qui semble être Eve disparait de l'ornement central de la façade sud-ouest à 19h20; je spécule que le faucon s'est collé contre l'ornement. Cette théorie est confirmée le 22 septembre avec l'observation d'un faucon pèlerin à droite de cet ornement à 19h24; le 2ième faucon était présent sur la croix de l'Oratoire jusqu'à au moins 19h02. Le dortoir ne semble pas utilisé les jours suivants. Puis surprise: le 4 octobre un faucon est de nouveau présent au dortoir alors que l'autre est perché sur la croix. Ce dernier quitte à 18h53, moi à 19h. Je reviens à l'aube le lendemain (6h21): un faucon est toujours présent au dortoir, un bon indice qu'il y a effectivement passé la nuit (le 2ième faucon est arrivé à 6h37; à 6h46 il a chassé un intrus à grands cris). Le 9 octobre au moins un faucon est présent à l'Oratoire jusqu'au coucher du soleil mais le dortoir n'est pas utilisé. Le 19 octobre les 2 faucons sont à l'église Saint-Jean-Baptiste au coucher du soleil.
    Faucon pèlerin le 22 septembre 2018 à 19h01 au dortoir de 2019

samedi 10 août 2019

Décès du faucon pèlerin juvénile Porthos

Cet article a été publié le 28 septembre 2019.

Porthos a été sérieusement blessé en fin d'après-midi le 28 juillet après être entré en collision avec un avion à l'aéroport Pierre-Elliot Trudeau de Montréal. Il a été euthanasié le 30 juillet.

Porthos le 12 juillet à l'Oratoire Saint-Joseph

 

L'accident

La nouvelle de l'accident a été communiquée le 29 juillet via Facebook par Faucons de l'UdeM. On y apprend que Porthos a été trouvé la veille au soir blessé après une collision avec un avion à l'aéroport Montréal-Trudeau. Comme la gestion de la faune à cet aéroport est assurée par Services Environnementaux Faucons (SEF), je les ai contacté pour tenter d'obtenir des informations supplémentaires. Voici ce que Marie-Line Fiola, chargée de projet chez SEF, m'a répondu:
L’évènement s’est produit vers 17h00. C’est la tour de contrôle qui a appelé notre officier de gestion de la faune pour l’informer qu’un impact aviaire avait eu lieu pendant la phase de roulement au décollage. Lorsque notre officier s’est rendu sur place, il a trouvé le faucon blessé à l’aile à l’endroit mentionné par le contrôleur. Le faucon a ensuite été transporté à l’UQROP par un bénévole, afin d'y être acheminé rapidement pour recevoir les soins nécessaires.
(Merci à elle pour sa réponse et la permission de la publier).

Quelques remarques:
  • L'aéroport est situé à un peu plus de 8kms de l'Université de Montréal. Ce n'est pas nouveau qu'un fauconneau né à l'Université de Montréal fréquente ce secteur: en septembre 2014 Mistral avait été observé par Julie Tremblay au Technoparc Montréal situé au bord de l'aéroport. Au fil des ans plusieurs faucons pèlerins juvéniles ont été signalés dans ce secteur en août/septembre d'après eBird. Par ailleurs ce 8 août une jeune femelle pèlerin non baguée a été capturée à l'aéroport
  • Il est difficile d'imaginer que Porthos, qui volait depuis un mois, soit entré en collision avec un véhicule au sol sans qu'un autre facteur ait joué un rôle. On peut spéculer que Porthos était à la poursuite d'une proie (un pigeon a peut-être été assez intelligent pour passer juste devant l'avion...) ou était impliqué dans une poursuite avec un autre faucon pèlerin juvénile ou avec un autre oiseau de proie.
  • L'accident met en lumière le rôle des bénévoles pour le transport rapide des oiseaux de proie blessés. Sans la contribution des bénévoles, des agents de la faune auraient probablement effectué le transport mais avec un délai plus long compte tenu de leurs ressources limitées. Le transport de Porthos à la Clinique des Oiseaux de Proie à Saint-Hyacinthe a été assuré par Roger Rousselle, qui effectue régulièrement ce genre de transports. Si vous souhaitez vous aussi vous joindre à l'équipe de bénévoles contactez l'UQROP.
  • Si l'accident n'avait pas eu de témoin, Porthos aurait facilement pu disparaitre sans laisser de traces. Il aurait en effet pu faire le bonheur, durant la nuit, d'un des coyotes ou d'un des renards qui fréquentent les terrains de l'aéroport, ou même d'un autre oiseau de proie.
Dès les premiers examens de Porthos à la Clinique des Oiseaux de Proie de l'UQROP il a été déterminé que Porthos ne volerait plus jamais (source: publication Facebook de Faucons de l'UdeM du 29 juillet midi). 2 options étaient alors envisagées: l'utiliser comme oiseau ambassadeur (présentation dans des écoles ou dans un zoo dans un objectif de sensibilisation du public) ou l'euthanasier. C'est cette 2ième option qui a été retenue après que des examens ultérieurs aient montré que Porthos aurait souffert de douleurs chroniques même après l'amputation de son aile: Porthos a donc été euthanasié le 30 juillet (source: publication Facebook de Faucons de l'UdeM du 30 juillet).

Porthos

Porthos est né dans le nichoir de la tour de l'Université de Montréal entre le 19 et le 22 mai de cette année. Des 3 mâles il était celui qui affichait le plus grand poids lors du baguage (672g contre 643g et 638g), ce qui suggère qu'il était peut-être l'ainé du quatuor. Lors des premiers vols, il a été le 3ième à quitter la tour mais le premier à remonter au niveau du nichoir.

De nombreuses photos et vidéo montrant Porthos ont été publiées, entre autres sur la page Facebook de Faucons de l'UdeM ainsi que dans le forum Bird Cams Around the World. Quelques photos de lui sont incluses dans l'annonce de sa mort par Faucons de l'UdeM, qui a également republié le 30 juillet une vidéo le montrant allongé près du nichoir au début du mois.

Ma dernière observation certaine de Porthos a été faite le 12 juillet à l'Oratoire Saint-Joseph entre midi et 13h30. Il s'y trouvait en compagnie de son frère Athos et d'un adulte. 


Vers 8h45 le 28 juillet une série de photos prises par la caméra du nichoir montre ce qui semble être Porthos en train de manger à l'Université de Montréal:
Agrandissement d'une photo prise à 8h45 par la caméra du nichoir (crédit: fauconsudem.com)
Lors du baguage 2 fauconneaux avaient reçu un collant de couleur sombre sur la bague de la patte droite: Porthos (vert foncé) et Sola (rouge). Or le 30 juillet il est apparu que Sola avait perdu son collant rouge.

À 15h48 Eve est filmée avec une proie à la patte. La proie semble destinée à un fauconneau mais aucun d'entre eux ne se présente. L'accident de Porthos a lieu un peu plus de 1 heure plus tard.

À 18h50, sans rien savoir de l'accident de Porthos, j'arrive à l'Université de Montréal. J'observe 4 faucons pèlerins dont au moins 2 fauconneaux et un adulte. Surtout, vers 19h35 j'assiste à la capture d'un petit oiseau en vol par un des fauconneaux. Je n'ai malheureusement pas pu identifier le fauconneau mais une chose est sure, ce n'était pas Porthos...


Les autres décès de faucons pèlerins juvéniles connus

Le site de l'Université de Montréal avait jusqu'à présent été relativement épargné par les tragédies. En effet à ma connaissance il y a eu une seule autre année où un fauconneau né sur la tour de l'Université de Montréal est décédé: c'était en 2010. Cette année-là 2 fauconneaux sur les 3 de la nichée étaient décédés: un premier fauconneau avait été kidnappé par Polly (une femelle pèlerin née l'année précédente à l'université) alors qu'il était âgé de 8 jours seulement tandis que l'autre a été tué par un virus à l'âge de 37 jours (cette mort est peut-être également indirectement attribuable à Polly en raison des fréquentes et relativement longues interruptions dans la couvaison des œufs qu'elle a causé, ce qui a pu résulter en un système immunitaire plus faible chez les fauconneaux). Les nidifications sur la tour avaient commencé en 2009 et il y a eu 3 années sans aucune naissance de fauconneau (2012: travaux sur la tour; 2016 et 2017: batailles territoriales) d'après l'arbre généalogique de Faucons de l'UdM. Sur les 19 fauconneaux qui se sont envolés de la tour entre 2009 et 2018, 6 ont été revus après leur premier hiver (Algo, Polly, Horus, Éole, Rick et David; voir cet article pour plus de précisions).

En juillet 2017 un faucon pèlerin juvénile a été trouvé mort sur le toit d'un des pavillons de l'Université de Montréal. Ce fauconneau - dont on ignore la provenance - n'avait pas été suivi quotidiennement par des centaines de personnes depuis le moment de sa naissance jusqu'à son envol comme cela avait été le cas pour Porthos, et donc sa mort avait eu un impact bien moindre que celle de Porthos.

Porthos n'était peut-être pas le premier fauconneau d'Éole et d'Eve à succomber à un accident.  En juillet 2016 un employé de l'incinérateur des Carrières m'a raconté que l'été précédent ils avaient trouvé un faucon pèlerin juvénile au sol, blessé. Alertés, les agents de la faune n'auraient pas pu venir le chercher le jour même et le fauconneau serait décédé à l'incinérateur. En l'absence de photo il m'est difficile d'être certain qu'il s'agissait bien d'un faucon pèlerin mais on sait qu'à l'été 2015 Éole et sa compagne avaient ramené leurs fauconneaux nés à l'église Saint-Marc à l'incinérateur des Carrières.

Signalons aussi la mort de plusieurs fauconneaux à l'Échangeur Turcot, que ce soit avant l'envol (2012, 2014 et  2016 pour les cas connus) ou après l'envol (Acacia en 2016).

De façon générale la première année de vie est la plus périlleuse pour les faucons pèlerins. D'après le rapport du COSEPAC 2017 sur le faucon pèlerin, "Les taux de survie au cours de la première année demeurent à établir de façon précise mais, en général, on estime qu’ils oscillent entre 40 et 50 %". Ce taux de survie serait cependant supérieur en milieu urbain: ce même rapport cite une étude en Californie où le taux de survie la première année des fauconneaux élevés en milieu urbain est estimé à 65% contre 28% en milieu rural.






mercredi 24 juillet 2019

Un jeune faucon pèlerin à l'Échangeur Turcot!

Moins de 2 semaines après s'être envolé de l'église River's Edge (article à venir) où ses parents s'étaient exilés suite au démantèlement de l'ancien Échangeur Turcot, Augustin a été observé hier 23 juillet sur le toit et la cheminée du complexe Dompark. Au moins un faucon pèlerin adulte lui rendait visite de temps à autre ou bien l'emmenait en balade. D'après Google Maps, la distance entre le complexe Dompark et l'église River's Edge est d'environ 1,9km.


Un peu de contexte: nés en 2009 à l'Université de Montréal, les faucons pèlerins Algo et Polly se sont installés à l'Échangeur Turcot en 2011. De 2011 à 2016 ils ont mené à l'envol 5 fauconneaux (d'autres fauconneaux étaient malheureusement décédés avant d'arriver à ce stade). À partir de 2017, en raison des travaux de démantèlement de l'ancien échangeur, les corniches qu'ils utilisaient pour nicher n'étaient plus disponibles. En 2017 le couple a défié les autorités  en tentant de nicher au-dessus de la rue Saint-Patrick; cette tentative a échoué.  Puis en 2018 ils ont fait une première tentative à l'église River's Edge, elle aussi infructueuse. La 2ième tentative à cette église cette année a été la bonne avec une ou plusieurs naissances début juin. Un seul fauconneau est apparu au seuil du nid le 26 juin. Prénommé Augustin en l'honneur de l'ancien nom de l'église River's Edge ("Sainte-Augustine of Canterbury"), le fauconneau a effectué son premier vol autour du 10 juillet (article à venir).

Ce déplacement du fauconneau dans le territoire traditionnel des parents rappelle ce qui s'est passé en 2015 à l'église Saint-Marc. Cette année-là les faucons pèlerins Éole et Eve (ce couple niche maintenant à l'Université de Montréal) ont quitté précipitamment l'incinérateur des Carrières - où tout indiquait qu'ils allaient nicher pour une 2ième année de suite - pour l'église Saint-Marc distante d'environ 1,6km. 4 fauconneaux se sont envolés de cette église entre le 14 et le 19 juillet.  Le 29 juillet, 3 des fauconneaux étaient observés à l'incinérateur des Carrières.

Il est à noter que cette même année 2015,  une semaine après s'être envolé de son nid de l'Échangeur Turcot, la jeune fauconne Amazone a été revue dans le parc Georges-Saint-Pierre dans l'arrondissement Notre-Dame-de-Grâce ainsi qu'au CUSM, un déplacement en quelque sorte inverse à celui observé hier.

Les jours à venir permettront de déterminer si la présence d'Augustin à l'Échangeur Turcot n'est qu'une étape vers une autre destination ou s'il s'y attardera. Pour des nouvelles récentes sur cette famille de faucon pèlerin, se référer au groupe Facebook "Polly, Algo, Turcot & River's Edge".

 

Des signes avant-coureurs

La présence d'Augustin dans le secteur de l'Échangeur Turcot n'est pas une surprise totale compte tenu des observations des jours précédents.
 

10 juillet: Polly à Dompark

Puisque les fauconneaux vont tenter de suivre leurs parents, la présence d'un adulte à l'Échangeur Turcot peut être vue comme un signe d'une possible présence future du fauconneau. Or le 10 juillet j'ai pu photographier Polly à son dortoir du Complexe Dompark (article à venir). Augustin venait alors tout juste d'effectuer son premier vol et il était évidemment incapable à ce moment-là de se rendre jusqu'à l'Échangeur Turcot. La présence de Polly dans le secteur pouvait cependant être vue comme un signe d'attachement à son ancien territoire et laissait présager d'autres visites.

22 juillet: Augustin au CUSM, un adulte à Dompark

Un signe beaucoup plus sérieux a été observé le 22 juillet. Ce jour-là à 6h50 j'ai repéré Augustin sur le toit du  Château Maisonneuve, un édifice situé près du métro Vendôme et du CUSM. 9 minutes plus tard un adulte est arrivé  du CUSM, Augustin s'est envolé à sa suite et les 2 faucons ont disparu du côté du CUSM qui donne vers l'Échangeur Turcot. La photo suivante montre la cheminée du complexe Dompark vue de cet endroit et donne une idée de la distance qu'un faucon doit franchir pour s'y rendre.

Je n'ai pas tardé à découvrir qu'Augustin était resté au CUSM:
Augustin sur un toit du CUSM, 22 juillet 7h06

Par contre on pouvait apercevoir la silhouette d'un faucon sur la cheminée de Dompark. 
Silhouette de faucon sur la cheminée de Dompark vue du CUSM
Dans la mesure où j'ai pu confirmer un peu plus tard qu'un faucon pèlerin fréquentait la cheminée de Dompark ce matin-là, on peut raisonnablement penser qu'Augustin a pu suivre de ses yeux perçants  un adulte effectuer le trajet du CUSM jusqu'à Dompark.

La photo précédente ne permet pas d'affirmer que l'oiseau sur la cheminée est un faucon pèlerin. J'ai donc décidé de descendre à l'Échangeur Turcot dans le but d'y confirmer la présence d'un faucon pèlerin. Malheureusement le temps que je m'y rende l'oiseau avait disparu. J'ai décidé d'attendre. À 9h15 un faucon pèlerin est arrivé de la direction du CUSM et s'est posé sur la cheminée.

Il s'est envolé à 9h21 vers le nord-est. Voir également ce lien pour un récit de ces observations du 22 juillet.


Observations du 23 juillet

Observations du matin

La vidéo ci-dessous contient quelques séquences enregistrées ce matin-là.


Mon but ce matin du 23 juillet était de tenter d'identifier les éventuels faucons pèlerins adultes qui se présenteraient. À 7h05 je remarque un faucon sur la cheminée de Dompark. Je le prends en photo. Ma surprise a été grande quand il s'est envolé en poussant les cris typiques d'un jeune faucon pèlerin! Un coup d’œil à mes photos  m'a convaincu que je ne rêvais pas (voir la photo en tête d'article).  Un 2ième faucon pèlerin était présent, très probablement un adulte.

À 7h10 Augustin est allé se percher sur le toit de Dompark, du côté de la rue de l'Église.  Il s'est envolé à 7h16 vers le nord-est.
Le fauconneau sur le toit de Dompark

Je l'ai vu revenir à 7h19. Il s'est de nouveau perché sur la cheminée.
Le fauconneau sur la cheminée de Dompark
Là il a été brièvement harcelé par une autre espèce de faucon (émerillon ou crécerelle). Il s'est envolé à 7h48 de l'autre côté de Dompark par rapport à mon point de vue, c'est-à-dire vers le canal.

À 8h12 un adulte se perche sur la cheminée; Augustin apparait lui aussi, en vol. L'adulte me permet de prendre de nombreuses photos de ses pattes, malheureusement la façon dont ses pattes disposées permet difficilement de conclure. Rappelons que Algo est bagué à la patte gauche uniquement alors que Polly et Mr. X. sont bagués uniquement à la patte droite. Pour différentier Polly et Mr. X. il faut savoir que Polly a perdu toutes ses griffes à la patte droite, contrairement à Mr.X.
Adulte sur la cheminée, 8h12
L'adulte s'est envolé quand le fauconneau s'est dirigé vers lui et les 2 ont disparu, voir la vidéo.

Le fauconneau était de nouveau sur la cheminée lorsque j'ai quitté à 11h.

Voir également ce lien pour un récit de mes observations du matin du 23 juillet.

Observations du soir

J'étais de retour à 18h30. À 19h33 le juvénile et un adulte sont arrivés de la direction du CUSM. L'adulte s'est perché sur la cheminée de Dompark; le juvénile sur une sorte de conduit au coin nord du toit du Complexe  Dompark.
Localisation du juvénile

Juvénile


Les 2 photos suivantes montrent l'adulte:

La dernière photo a été prise quelques instants avant son envol à 19h37. Il est parti vers le sud-ouest avant de virer vers le sud-est. Le fauconneau n'a pas bougé.

Le fauconneau s'est envolé 5 minutes plus tard. Il a décrit des cercles au-dessus de la rue Saint-Patrick puis a traversé le canal. Je l'ai perdu de vue alors qu'il passait au-dessus de Muzo.  À noter que cette direction est approximativement celle de l'église River's Edge, on ne peut donc pas exclure qu'il y soit remonté.

À 20h20 Polly est arrivée à son perchoir habituel à l'arrière de Dompark.
Elle a frotté son bec contre le bois, signe qu'elle venait sans doute de manger. Elle était toujours là quand j'ai quitté à 20h30 mais semblait indécise.

Voir également ce lien pour un récit de mes observations du soir du 23 juillet.

vendredi 19 juillet 2019

Le mystère de la présence de Polly à l'Échangeur Turcot le 10 juillet 2019

Cet article a été publié le 19 août 2019 et a été daté du 19 juillet afin de l'insérer dans l'ordre chronologique des évènements dans le blogue.

Le 10 juillet 2019 peu avant 21h j'observe un faucon pèlerin adulte bagué à la patte droite au perchoir habituel de Polly au complexe Dompark. Cet endroit est situé à près de 2 kms du nid de l'église River's Edge où son unique fauconneau venait de faire son premier vol. Ce fauconneau avait cependant été capturé en fin de matinée alors qu'il était au sol et amené à l'UQROP pour examen.

Cet article rapporte cette observation de l'adulte à Dompark mais aussi les dernières observations - et non-observations - du fauconneau au nid dans les jours précédents puisque ce sont ces non-observations qui m'avaient incité à aller à l'Échangeur Turcot.

Observation d'un adulte en fin de journée à Dompark

À 20h30 ce 10 juillet aucun faucon n'était présent au perchoir de Polly à l'arrière de Dompark. Mais lors d'une 2ième visite à 20h54 un faucon pèlerin était présent:

Photo datée de 20h54mn24 (1ière photo)

Photo datée de 20h55mn52 (dernière photo)
Le faucon est bagué à la patte droite comme Polly. Je n'ai pas pu voir sa patte gauche. Bien qu'il soit très probable qu'il s'agisse de Polly puisqu'il s'agit de son perchoir, un autre faucon pèlerin (Mr. X) qui fréquentait l'arrière de Dompark ce printemps (mais pas spécifiquement cet endroit) est également bagué à la patte droite uniquement.

La dernière photo montre que le faucon n'est pas installé pour dormir. Il est donc possible qu'il soit reparti après mon départ. Le coucher du soleil était à 20h43 ce jour-là.

Cette observation a été partagée le soir même dans le groupe Facebook "Polly, Algo, Turcot & River's Edge".


Les dernières observations du fauconneau au nid

Le fauconneau a été observé pour la première fois le 26 juin 2019, voir cet article. Il a été régulièrement observé par la suite, voir la page Facebook "Polly, Algo, Turcot & River's Edge" pour des photos. Ce présent article ne mentionne que les observations à partir du 3 juillet.

3 juillet - matin et début d'après-midi

J'ai surveillé le nid pendant 6 heures, de 8h42 à 14h47, accumulant plus de 5 heures de vidéo. Je n'ai observé aucun apport de nourriture. Le fauconneau et Polly apparaissaient de temps à autre, la plupart du temps le bec ouvert. D'après les données météorologiques d,environnement Canada, l'indice  humidex à l'aéroport de Montréal-Trudeau variait entre 29C et 34C pendant la durée de l'observation.

La vidéo ci-dessous montre quelques unes des séquences enregistrées. Elle ne montre pas toutes les apparitions du fauconneau ni de Polly, en revanche toutes les arrivées/départs de Polly par la voie des airs sont incluses.


On peut notamment remarquer les choses suivantes (les minutages dans la vidéo sont donnés entre parenthèses):
  • Le fauconneau et Polly ont souvent le bec ouvert;
  • Arrivée/départ de Polly: arrivée à 9h38 (1'18); départ à 11h57 (7'25) puis retour à 12h10 (7'33); saut sur la corniche à droite du nid à 12h39 (23'03) puis retour devant le nid à 12h47 (29'10); envol à 13h48 (41'50);
  • Le fauconneau tente de se gratter à 11h48 mais revient aussitôt sur ses 2 pattes (7'02);
  • Polly saisit un petit quelque chose (reste de nourriture?) dans son bec à 12h11 (8'12);
  • Polly mord à plusieurs reprises une des tôles (9'46 à 10'01; 15'53; 16'36 à 16'43, 36'09 à 36'19; 36'54; 38'29; 39'39 à 39'47) et pose une patte sur une tôle voisine (7'33, 23'03 et 29'10);
  • Le fauconneau semble picorer la poitrine de Polly  à 12h25 (11'35);
  • Polly alarme par intermittence de 13h02 (30'49) à 13h07 (32'38).

3 juillet - fin d'après-midi

Danny Stevenson était présent de 16h à 19h30 environ. Son rapport d'observation accompagné de photos se trouve ici. Il a notamment documenté une courte visite d'Algo vers 17h15. Bien qu'aucune nourriture ne semble avoir été observée, on peut imaginer qu'Algo n'est pas arrivé les pattes vides. Polly et le fauconneau étaient également visibles.

5 juillet - midi

Christian Fritschi a filmé le fauconneau à l'entrée du nid vers midi le 5 juillet: lien youtube; lien Facebook.

6 juillet

À ma connaissance la dernière à avoir vu le fauconneau au niveau du nid est Bich Quan Do le 6 juillet peu avant 15h.
Le fauconneau le 6 juillet peu avant 15h (crédit: Bich Quan Do)
Si vous avez observé le fauconneau à l'entrée du nid entre le 6 et le 10 juillet, merci de communiquer avec moi.

Non-observation les 9 et 10 juillet et décision d'aller à l'Échangeur Turcot

J'ai effectué une surveillance vidéo de l'entrée du nid le 9 juillet de 11h20 à 12h41 sans voir ni le fauconneau ni Polly. Bien que durant cette période j'avais vu à plusieurs reprises Polly et le fauconneau le 3 juillet, il n'est pas impossible que les faucons (en tout cas le fauconneau) étaient présents à l'intérieur. J'ai décidé de revenir le lendemain à un moment où il ferait plus frais.

J'étais de retour le lendemain matin à 6h47. Après avoir examiné les façades de l'église j'ai surveillé par vidéo l'entrée du nid de 6h52 à 9h13 sans observer ni le fauconneau ni Polly. J'ai quitté à 9h31 (je tenais à voir le Tour de France passer à quelques mètres de la maison familiale!) après avoir photographié les 4 façades de l'église. Sur le chemin du retour j'ai envoyé un texto à Christian Fritschi pour l'informer de mon échec.

Craignant que le fauconneau n'avait pas survécu à cause du peu d'implication apparent du mâle et de la difficulté pour Polly de chasser et compte tenu que Polly avait perdu un fauconneau lors de 3 nidifications passées (2012, 2014, 2016, voir ici pour plus d'informations), j'ai décidé de tenter d'observer Polly à l'Échangeur Turcot. En 2018 c'était en effet l'observation d'Algo et Polly à l'Échangeur Turcot qui avait permis de conclure à l'échec de la première tentative de nidification à l'église River's Edge.

Durant la journée j'ai été informé par Christian Fritschi que le fauconneau avait été recueilli au sol dans le parc Notre-Dame-de-Grâce vers 11h. Cette information a dans un premier temps changé mes plans: j'ai décidé d'aller plutôt tenter d'observer Polly dans le secteur de l'église River's Edge en fin de journée.  Mais comme Christian Fritschi et Marcel Perez avaient eu la même idée je suis finalement descendu à l'Échangeur Turcot. C'est ce qui a conduit à l'observation rapportée en début d'article.

Que faisait Polly à l'Échangeur Turcot ce soir-là?

Tel que mentionné en début d'article un faucon pèlerin qui était très vraisemblablement Polly était présent au perchoir favori de Polly à l'arrière de Dompark à 20h54 mais son fauconneau n'était pas décédé. Pourquoi n'était-elle pas près de lui? D'après google Map le complexe Dompark est situé à 2kms de l'église River's Edge.

Le fauconneau à ce moment-là n'était pas dans le secteur de l'église River's Edge mais entre les mains des hommes en attente d'être relâché après son examen à la Clinique des Oiseaux de Proie. Il avait été capturé en fin de matinée par des policiers.

Polly a-t-elle été témoin de cette capture et si oui, a-t-elle conclu que le fauconneau était perdu? (on peut imaginer qu'une fauconne qui voit un renard partir avec un petit dans la gueule comprend qu'elle ne le reverra plus jamais mais il est difficile d'imaginer sa conclusion en cas de capture par des humains). Se pourrait-il que Polly ait perdu de vue le fauconneau depuis plus longtemps? (le fauconneau aurait pu quitter le nid le 9 juillet ou même plus tôt et se retrouver dans un arbre puis tomber dans le parc le matin du 10 juillet en essayant de voler à nouveau).  Ou bien Polly passe-t-elle toujours les nuits loin du fauconneau?

Il aurait été intéressant de savoir si Polly était déjà à Dompark les soirs précédents mais malheureusement il n'est pas possible de retourner dans le passé... En revanche il a été possible de faire quelques observations les soirs suivants.

Le 14 juillet à 20h08 le fauconneau (qui avait été relâché près de l'église River's Edge le 11 juillet) se trouvait sur un toit de la rue Old Orchard, surveillé par Polly depuis un arbre de cette même rue. Elle s'est envolé à 21h18, a survolé le fauconneau et a disparu dans la nuit. Se pourrait-il qu'elle soit allée à Dompark?

Le lendemain 15 juillet, j'ai surveillé l'arrière de Dompark de 20h35 à 22h (la lune quasiment pleine permettait de bien voir son perchoir même à cette heure tardive): je n'ai rien vu. Pas de faucon non plus à Dompark le 18 juillet de 20h48 à 21h.

Il est difficile de tirer une conclusion sur la raison de la présence de Polly à Dompark ce soir du 10 juillet sur la base de ces observations limitées. Une chose est certaine: cette présence montre qu'elle n'a pas fait une croix sur son ancien territoire malgré les profonds changements qu'il a subi et malgré la naissance d'un premier fauconneau à River's Edge. 











 

dimanche 7 juillet 2019

Premiers vols des jeunes faucons pèlerins de l'Université de Montréal

Cet article a été publié le 30 août 2019.

Pour obtenir leur brevet de vol, les jeunes faucons pèlerins nés sur la tour de l'Université de Montréal doivent franchir avec succès les 3 étapes suivantes:
  1. Quitter la tour de façon sécuritaire (les corniches prison sont considérées comme faisant partie de la tour);
  2. Effectuer un second vol en maintenant leur altitude (le vol doit comprendre une partie au-dessus du vide; les vols à quelques centimètres au-dessus d'un toit ne sont pas considérés);
  3. Remonter sur la tour à l'étage du nid.
Voici le résultat de la promotion 2019 (les dates correspondent au moment où l'exploit a été constaté):


1 2 3 4
Descente Athos (26/06, 7h23) Sola (27/06, 7h06) Porthos
(27/06, 15h49)
D'Artagnan (30/06, 17h48)
Second vol Athos (28/06, vers 16h30) Porthos (28/06, 17h12) Sola (1/07, 18h59) D'Artagnan (?)
Remontée Porthos (30/06, 10h07)  Athos (1/07, 20h02) D'Artagnan (2/07, 7h47) Sola (4/07, 17h27)

À noter que D'Artagnan a semble-t-il tenté d'accomplir les 3 épreuves en une seule fois! Peu après 7h50 le 29 juin il a volé et a rejoint une autre corniche prison de la tour diamétralement opposée à celle dont il était parti. Les règlements étant ce qu'ils sont, sa prestation n'a été validée pour aucune des 3 épreuves...

Les fauconneaux sont nés entre le 19 et le 22 mai et ont reçu leurs bagues le 12 juin.

Pour simplifier les explications, un nom a été donné aux 4 façades de la tour:
  • Façade Cimetière: c'est la façade qui donne sur le cimetière. C'est sur cette façade que se trouve le nichoir.
  • Façade Polytechnique:  c'est la façade qui donne vers l'École Polytechnique.
  • Façade Chapelle: c'est la façade qui donne vers l'ancienne chapelle (appelée dans le passé Façade André-Eisenstadt puisqu'elle donne aussi sur le pavillon André-Eisenstadt).
  • Façade Avant: c'est la façade qui donne sur l'entrée principale de l'université.
Les corniches prison sont des petites corniches qui se trouvent aux coins de la tour, légèrement sous le niveau du nichoir: le fauconneau qui se retrouve sur une telle corniche est prisonnier dans un espace restreint.

Remerciements: ces observations n'auraient pas pu être faites si Eve Belisle n'avait pas fait installer un nichoir sur la tour en 2008; par ailleurs cette année Eve était présente durant la période des premiers vols, ce qui a donné lieu à un échange d'informations très apprécié. Sophie Lapierre était au commande de la caméra et m'a donné plusieurs informations précieuses par courriel, en particulier que c'était D'Artagnan qui avait rejoint une corniche prison à gauche du nichoir le 29 juin. Lise Vaillancourt a complété le travail de publication sur Facebook d'Eve Belisle et Sophie Lapierre en publiant plusieurs photos prises par la caméra sur la page Facebook de Faucons de l'UdeM. Merci à elles 3.  

Liens pertinents:
  • Site de Faucons de l'UdeM avec en particulier les caméras;
  • Page Facebook de Faucons de l'UdeM; 
  • Album photo de Faucons de l'Udem pour les premiers vols 2019;
  • Section du forum Bird Cams Around the World consacrée aux faucons de l'Université de Montréal (si le lien de la section ne fonctionne plus, voir dans la section Archives du forum).
  • Article de ce blogue sur les premiers vols à l'Université de Montréal en 2018.


Lundi 24 juin

Un peu avant 8h Eve Belisle remarque un fauconneau sur une corniche prison au coin des façades Avant et Polytechnique. Il apparaitra plus tard qu'il s'agit de D'Artagnan. Voici l'annonce par Faucons udem.

 

Mardi 25 juin

Ce jour-là un 2ième fauconneau aboutit sur une corniche prison: Athos, au coin des façades Cimetière et Polytechnique. Et pour la première fois à ma connaissance il a été possible de documenter comment cela s'est passé. Dans cette vidéo (lien Youtube; lien Facebook) captée par la caméra du nichoir de Faucons de l'UdeM on voit Athos à l'arrière plan chuter à 6h27 sur la corniche prison la plus haute, puis chuter une 2ième fois à 15h27 sur la corniche prison la plus basse. Aucun autre faucon n'a joué de rôle dans ces chutes. Cette même vidéo montre Athos tentant d'escalader la tour à 17h32 (9'40 dans la vidéo). De son côté d'Artagnan n'a pas bougé de sa corniche prison.

Porthos et Sola tiennent compagnie à d'Artagnan - 20h05
Photos publiées par Lise Vaillancourt: 15h17; 17h3218h30.

 

Mercredi 26 juin

L'évènement de cette journée a été sans conteste le premier vol d'Athos. À 7h34, depuis l'avant de l'université je remarque un faucon en vol. Rien d'anormal jusqu'à ce qu'il tente de s'agripper à la verrière verticale de la tour! Il s'agit là d'un comportement typique de fauconneau. Le fauconneau repart en vol et disparait de vue. Je l'ai retrouvé à 8h12 sur un toit près de l'ancienne chapelle du côté avant. À 8h42 Athos est récompensé par un des adulte qui lui apporte une proie:


Vers 9h32 un adulte s'est de nouveau approché d'Athos avec une proie mais Athos n'a manifesté aucun intérêt.

8h38: Sola et Porthos continuent de veiller sur d'Artagnan

9h09: Athos surveillé par un adulte

Faucons de l'UdeM a publié une vidéo de Porthos jouant dans une flaque d'eau en début de matinée ainsi qu'une série de photos d'Athos, Porthos et Sola prises par la caméra durant la journée.


Jeudi 27 juin

En bref: Sola et Porthos ont quitté la tour.

J'ai remarqué Sola au 10ième étage du pavillon Roger-Gaudry du côté du cimetière à 7h06.
7h11: Sola

Puis à 15h48 lors d'une seconde visite j'ai repéré Porthos au 9ième étage au-dessus de l'entrée principale de l'université:
15h48: Porthos au 9ième étage

Porthos avait donc quitté lui aussi la tour. Les 3 autres fauconneaux n'avaient pas bougé par rapport au matin.
16h: Sola au 10ième étage

La situation était inchangée lors d'une dernière visite à 20h.



Eve Belisle a réalisé 2 diffusions en direct avec un iPhone couplé à une lunette d'approche:
  • la première d'une durée de 33mn avant de luncher qu'il est possible de revoir ici. Elle montre les fauconneaux Athos et Sola. Durant la diffusion Eve est partie expulser une buse puis est allée près de l'endroit où se trouvait d'Artagnan.
  • la deuxième d'une durée de 1h52  a débuté vers les 16h et peut être revu ici. Elle montre les 4 fauconneaux, en particulier Porthos et Sola qui se déplacent par de petits sauts/vols au-dessus des toits.
Voir aussi la publication Facebook. Stéphane Cantin a publié des photos prises ce jour-là sur Flickr (partagé par Faucons de l'UdeM le 29 juin). Photos publiées par Lise Vaillancourt: 5h57.



Vendredi 28 juin

En bref: Athos et Porthos ont tous les deux revolé durant l'après-midi.

Les fauconneaux se sont contentés de courir sur leurs portions de toit et de battre des ailes lors de ma visite matinale entre 6h20 et 9h40. Statu quo également après la fin de la première diffusion en direct par Eve Belisle et Sophie Lapierre vers 13h.

En revanche lors de la 2ième diffusion en direct, Athos a volé du toit près de l'ancienne chapelle jusqu'au toit près de la tour verte, traversant de part en part la cour d'honneur de l'université. Ce vol a eu lieu 1h27 après le début de la diffusion en direct (l'heure exacte de début de cette diffusion n'est pas connue mais est estimée à environ 15h).

À 17h12 je remarque Porthos sur la tour circulaire près de l'ancienne chapelle. Je n'avais aucun mérite puisque je venais de voir Eve Belisle pointer ses jumelles sur lui! Il était auparavant au 9ième étage (il y était encore à 17h10) et il n'a pu arriver à ce nouvel endroit qu'en volant. 

Porthos sur la tour circulaire près de la chapelle

La photo ci-dessous permet de mieux situer Porthos, qui est alors sous la surveillance d'un adulte.
Porthos et un adulte sur la tour circulaire près de la chapelle - 18h48
Peu après 19h, Porthos s'est envolé à nouveau et a tenté de remonter sur la tour. Il a essayé de s'accrocher sans succès à une des grandes verrières de la tour puis a disparu au-dessus du 10ième étage. Je suis passé de l'autre côté de la tour pour tenter de le retrouver, sans succès. A mon retour à l'avant à 19h40 je l'ai retrouvé au bord du toit du 10ième étage, au-dessus de l'entrée principale. Mais un autre fauconneau, qui s'est avéré être Athos, avait profité de mon absence pour revoler puisqu'il se trouvait maintenant sur le toit de la tour circulaire près de la chapelle.

Porthos se trouvant désormais sur la même corniche que Sola  (qui se trouvait sur ce toit depuis la veille), il était presque inévitable que les 2 se rejoignent. Cette jonction s'est faite à 19h44. Cette première rencontre a été brève, Porthos préférant poursuivre  l'exploration de ce nouvel endroit. Ils se sont à nouveau rejoints vers 19h53, une 2ième rencontre qui a duré environ 2 minutes.
   
Porthos et Sola à 19h53
(photo partagée sur la page Facebook de Faucons de l'UdeM).

À 20h04, Porthos a rejoint Athos au sommet de la petite circulaire avant de descendre d'un niveau quelques minutes plus tard:
Athos (en haut) et Porthos sur la petite tour circulaire près de la chapelle - 20h08

D'Artagnan était toujours à sa corniche prison à 19h33.


Eve Belisle a réalisé 2 diffusions en direct avec un iPhone couplé à une lunette d'approche:
  • la première d'une durée de 29mn qu'il est possible de revoir ici a débuté vers 12h30. Elle montre les 4 fauconneaux ainsi que leur mère. À retenir en particulier les battements d'ailes de d'Artagnan de 11'33 à 21'15.
  • La deuxième d'une durée de 1h47 a lieu en après-midi et peut être revu ici. Elle montre Porthos, Sola, Athos et au moins un adulte. 1h27mn après le début de la diffusion, Athos effectue son second vol, passant d'un toit près de la chapelle à un toit près de la tour verte.


Samedi 29 juin

En bref, D'artagnan vole enfin... mais ne fait qu'échanger une prison pour une autre!

À mon arrivée à 6h30, c'est le statu quo par rapport à la veille: Athos et Porthos sont sur la petite tour circulaire près de la chapelle, Sola au 10ième étage et d'Artagnan sur sa corniche prison au coin des façades Avant et Polytechnique.

À 7h53 je remarque un faucon en vol qui s'apprête à se poser sur la façade Cimetière complètement à gauche du nichoir. Il rate son atterrissage et chute mais parvient à rejoindre la corniche prison la plus basse au coin des façades Cimetière et Chapelle. Comme je ne voyais plus qu'un fauconneau sur la petite tour circulaire j'ai d'abord pensé qu'il s'agissait d'Athos ou Porthos qui avait presque réussi à remonter à l'étage du nid. À 8h06 2 juvéniles sont de nouveau visibles sur la petite tour circulaire que j'identifie à 8h12 comme étant Porthos et Athos. Il restait alors exclure la très faible possibilité que Sola (qui n'avait apparemment pas encore effectué un 2ième vol) avait réussi à remonter sur la tour. La confirmation que le fauconneau sur la tour était d'Artagnan est venue de Sophie Lapierre à 8h51 qui avait pu prendre une photo de sa bague avec la caméra du nichoir. La prestation de D'Artagnan était remarquable puisqu'à l'Université de Montréal presque tous les fauconneaux se retrouvent en bas de la tour à l'issue de leur premier vol.

Entre temps Porthos s'était envolé de la tour circulaire à 8h23 et s'était posé sur le bâtiment pyramidal (aussi appelé "tour verte").

En fin d'après-midi des averses ont freiné l'activité des fauconneaux. À 19h Sola était toujours au 10ième étage, Athos et Porthos sur la tour circulaire près de la chapelle et d'Artagnan dans sa nouvelle prison.

Faucons de l'UdeM a publié une vidéo de D'Artagnan battant des ailes sur sa corniche à 18h50, ainsi qu'un court résumé. Photos publiées par Lise Vaillancourt: 8h59; 18h45.


Dimanche 30 juin

En gros: un écureuil au 10ième étage; un gros orage; Porthos remonte.sur la tour; d'Artagnan en descend.

Surprise: un écureuil a trouvé moyen de monter au 10ième étage. C'est une première pour moi et Eve Belisle ne se souvient pas non plus d'avoir déjà vu cela dans le passé. L'écureuil se tenait pas très loin de Sola. Dans la photo ci-dessous prise à 7h22, l'écureuil semble chercher un moyen de descendre. C'est le moment qu'a choisi un faucon pèlerin adulte pour l'attaquer. L'écureuil a fait demi-tour et s'est enfui; le faucon a volé très bas au-dessus de lui; on ignore son sort.

Vers 8h30 un orage assez fort a éclaté. Heureusement Sola et d'Artagnan n'ont pas paniqué (Athos et Porthos étaient hors de vue, probablement sur la petite tour circulaire près de la chapelle). À 8h41 un coup de tonnerre particulièrement fort a précédé de quelques secondes le départ d'un adulte. La vidéo ci-dessous montre Sola battant des ailes sous la pluie au début de l'orage (cette vidéo a été partagée sur la page Facebook de Faucons de l'UdeM).


À 10h07 je remarque un juvénile à l'étage du nichoir sur la façade Polytechnique: Porthos a réussi à remonter!
Porthos de retour au niveau nichoir - 10h34

La photo suivante montre Porthos et D'Artagnan sur la tour:

À 17h48 à mon second passage à l'université je remarque un faucon au 9ième étage à l'avant de l'université. C'est D'Artagnan! (voir aussi cette publication Facebook).
D'Artagnan au 9ième étage - 19h
À 19h21 quand je quitte, D'Artagnan est toujours à cet étage, Sola se trouve un étage plus haut, et Athos et Porthos se promènent.

Photos publiées par Lise Vaillancourt: 7h18; 15h07.

 

Lundi 1er juillet

En bref, Sola effectue un second vol et Athos visite le nichoir.

À 18h57 Sola effectue un petit vol au-dessus du 10ième étage de l'avant de l'université. 2 minutes plus tard elle s'envole vers le boulevard Edouard-Montpetit, vire et disparait au-dessus du 10ième étage mais vers l'arrière.  Je la retrouve quelques minutes plus tard complètement à l'autre extrémité du 10ième étage, du côté du cimetière.

À 20h02 la caméra capte la visite d'Athos au nichoir (lien Youtube; partage Facebook). Il s'est envolé 3 minutes plus tard et a délogé un adulte sur une corniche prison. Un autre fauconneau se trouvait sur la tour durant cette période, certainement Porthos.

Photos publiées par Lise Vaillancourt: 20h00; 20h09.

 

Mardi 2 juillet

À 7h47 la caméra du nichoir montre (lien youtube; lien Facebook) D'Artagnan et Athos à gauche du nichoir. D'Artagnan est donc remonté sur la tour.  Athos s'envole et on assiste ensuite à plusieurs passages en vol de faucons près de D'Artagnan resté sur la tour.

À 15h39 3 des 4 fauconneaux se retrouvent sur un mur de l'ancienne chapelle:

La vidéo mentionnée précédemment montre également un fauconneau couché sur une corniche prison peu après 17h. La photo ci-dessous prouve qu'il s'agit à nouveau de D'Artagnan.
D'Artagnan sur une corniche prison à 17h15 (crédit: fauconsudem.com)
Photos publiées par Lise Vaillancourt: 7h47; 7h529h45

 

 

Mercredi 3 juillet

Peu avant 7h j'ai pu filmer un repas plutôt chaotique impliquant les 4 fauconneaux:
(partage Facebook par FauconsUdem).

Photos publiées par Lise Vaillancourt: 19h11 (d'Artagnan); 18h24 (Porthos).

 

Jeudi 4 juillet

À 17h27 Sola se présente près du nichoir en compagnie de 2 autres fauconneaux:
Sola avec 2 autres fauconneaux près du nichoir, 17h27 (crédit: fauconsudem.com)

D'autres photos ont été publiées par Lise Vaillancourt sur la page Facebook de Faucons de l'UdeM: lien 1, lien 2, lien 3. Autres photos: 8h569h48.