Pages

samedi 13 septembre 2014

Retour aux sources pour le faucon pèlerin Éole


Éole, ce faucon pèlerin mâle qui a tenté de nicher ce printemps à l'Incinérateur des Carrières, a visité à au moins 2 reprises  ce dimanche 7 septembre 2014 le nichoir de l'Université de Montréal où il est né en 2011.

Une première visite en milieu de matinée
La nouvelle d'une première visite entre 10h39 et 11h a été rapportée sur la page Facebook https://www.facebook.com/fauconsudem. C'est la nouvelle caméra d'Eve Belisle installée ce printemps en face du nichoir qui a permis de faire cette observation. Cette caméra diffuse 24 heures sur 24 des images du nichoir et de ses environs à l'adresse suivante:  http://ornithologie.ca/faucons/). Quelques photos de la visite d'Éole peuvent être vues ici (cliquez sur la flèche droite pour voir d'autres photos).

À ce moment-là j'étais à l'Oratoire Saint-Joseph pour tenter de voir si le fauconneau qui fréquentait cet endroit y était toujours (voir mon billet précédent). De 9h30 à 10h45 j'ai observé un faucon pèlerin adulte, probablement Roger, sur une corniche de l'Oratoire. À 10h45 il s'est redressé comme s'il allait s'envoler mais n'est pas parti tout de suite. Je suis parti examiner d'autres secteurs de l'Oratoire. À 11h05 quand j'ai de nouveau eu l'occasion d'apercevoir son perchoir, j'ai constaté qu'il n'y était plus. Dans la mesure où il avait une très bonne vue de la tour de l'Université de Montréal depuis son perchoir, on peut penser que son départ avait un lien avec la présence d'un faucon pèlerin intrus (Éole) sur la tour à ce moment-là.

J'ai examiné sommairement la tour de l'Université de Montréal vers 11h30 avant d'aller manger mais je n'ai rien vu.


Une autre visite en début d'après-midi
De retour à l'université de Montréal à 12h45, j'ai remarqué un groupe de 3 urubus qui planaient au-dessus de l'École Polytechnique. Je suis allé les observer d'un peu plus près. En revenant de l'École Polytechnique mon attention a été attirée par un faucon pèlerin qui est entré dans le nichoir. Il s'est rapidement envolé et s'est éloigné en direction de l'Incinérateur des Carrières.

J'ai demandé à Eve Belisle si sa caméra avait capté quelque chose à ce moment. En réponse elle m'a envoyé les vidéos correspondantes. Ces vidéos confirment qu'il s'agissait bien d’Éole.


À l'Incinérateur des Carrières
J'ai terminé cette journée du 7 septembre à l'Incinérateur des Carrières, le domicile d’Éole. J'ignorais alors qu'Éole avait visité l'Université de Montréal plus tôt dans la journée.

À mon arrivée à 17h20 un faucon pèlerin était perché au sommet d'une des cheminées.  Il s'est tenu tranquille jusqu'à vers 18h25. Puis soudain il s'est envolé au nid de corvidés sur la cheminée Est et a commencé à communiquer! J'étais perplexe puisque j'étais convaincu qu'il était seul. Il l'était. Une ou 2 minutes après en effet, un faucon est arrivé en vol et s'est posé à côté de lui. Visiblement le faucon qui était resté à l'Incinérateur l'avait remarqué de loin! Après une bonne discussion, un faucon a rejoint la cheminée Ouest. J'ai rapidement perdu de vue les 2 faucons par la suite.


Éole au métro Rosemont et à l'église Saint-Edouard ?
Alors que je me dirigeais vers le métro Rosemont pour rentrer chez moi, mon attention a été attirée par un cri que je connais bien. J'ai regardé autour de moi et j'ai repéré le faucon sur une antenne du 5800 rue Saint-Denis en face du métro Rosemont. Le faucon était visiblement bagué. Il s'est envolé à 18h51 en direction approximativement du marché Jean Talon.


J'ai descendu à pied la rue Saint-Denis en direction Nord. Arrivé en face de l'église Saint-Édouard à l'intersection avec la rue Beaubien, je me suis dit que cette église ferait un bon perchoir pour un faucon. Alors que je vérifiais un détail de l'église avec mon appareil photo, celui-ci s'est refermé: batterie vide. Au même moment un faucon pèlerin
est arrivé en vol et s'est posé sur une des croix de l'église... Par chance il est resté suffisamment longtemps pour que j'aie le temps de remplacer les batteries. Il venait à peu près de la rue Beaubien Ouest, c'est-à-dire d'une direction compatible avec celle où avait disparu le faucon que j'avais vu au métro Rosemont. L'inscription sur la bague n'est pas suffisamment lisible sur mes photos pour pouvoir conclure hors de tout doute qu'il s'agit bien d'Éole mais il ne faut pas beaucoup d'imagination pour y lire le E83 qui est sa signature. Le faucon s'est envolé à 19h11 en direction de l'incinérateur des Carrières.










Aucun commentaire:

Publier un commentaire